Retourner aux fiches des reptiles


CORRELOPHUS ciliatus

NOM SCIENTIFIQUE : CORRELOPHUS ciliatus (anciennement RHACODACTYLUS ciliatus)
NOM VERNACULAIRE : Gecko à crête, Gecko à cils
FAMILLE : Diplodactylidae
GENRE : Correlophus
ESPECE : Ciliatus
REPARTITION : Nouvelle-Calédonie
ORDRE : Squamate
SOUS-ORDRE : Sauriens
BIOLOGIE : Ovipare, arboricole
CITES : /
Règlement (CE) n° 338/97 : /
Taille adulte : 24cm à 26cm moyenne 25 cm
correlophus_ciliatus

TEMPÉRATURE :

La température de jour situe entre 26°C et 29°C au point chaud et 23°C au point froid .
La nuit une température de 16°C à 22 °C est recommandé.
Attention car cette espèce est très sensible aux températures dépassant les 30°C, si elles sont dépassées ou persistes durant plus de 24h, cela devient létal pour le gecko.

HYGROMÉTRIE :

L'hygrométrie joue un rôle important, c'est pourquoi il est essentiel de vaporiser quotidiennement l'ensemble du terrarium avec de l'eau tempérée. Le mieux est d'arroser à la tombé de la nuit. Une hygrométrie de 60 à 80% est l'idéal.

ÉCLAIRAGE / LUMINOSITÉ DE LA PIÈCE :

12 - 14 heures durant 8 mois puis on descendra progressivement l'éclairage (par exemple par palier de 5min avec un programmateur), afin d'arriver à 10 - 12 heures pour simuler une période d'hiver.

DIFFICULTÉ JUVÉNILE :

Certains juvénile ont du mal à démarrer et ne chassent pas.

"Notre experience a montrée que lorsqu'on maintient le Correlophus Ciliatus en petit groupe de même taille, ce problème disparait. Peut-être parce que les individus plus jeunes "prennent exemple" sur les autres..." - (Reptimagine )

DESCRIPTION :

Ce gecko de taille moyenne d'environ 25 cm adulte , est nocturne et facilement manipulable. De tempérament paisible, il se nourrit de petits insectes et de fruits. Les yeux sont simplement recouverts d'une écaille transparente : appelée lunette.
Il possède sous les orteils des lamelles adhésives composées de petit poils fins qui leur permettent de se tenir sur des surfaces lisses . Ces poils sont appelés SETAE (voir ci-dessous).

correlophus_ciliatus_description correlophus_ciliatus_setae


LONGÉVITÉ :

Si leur besoins sont respectés, ils peuvent vivre de 12 à 20 ans en captivité , le record étant de 22 ans .

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE :

Le Correlophus Ciliatus est endémique de Nouvelle-Calédonie. On peut croiser ce gecko principalement tout autour de Nouméa mais également sur l'île des Pins.

correlophus_ciliatus_distribution correlophus_ciliatus_ile_des_pins
Source : http://commons.wikimedia.org

HABITAT :

Dans la nature, ce gecko est toujours dans les feuillages des arbres à mi-hauteur et dans les recoins assez humide de la canopée.

correlophus_ciliatus_habitat correlophus_ciliatus_habitat2
Source : http://www.exo-terra.com

ALIMENTATION :

les 6 premiers mois :
- 2 fois par semaine des grillons avec du calcium
- 1 fois par semaine des grillons avec calcium et D3.
- Le mieux est de laisser le reste du temps un bouchon de compote, que l'on change lorsqu'il commence à moisir.

"Pour leurs faire prendre goût à la compote vous pouvez ajouter du miel à la compote." - (Reptimagine )

à partir de 6 mois :
- 2 fois par semaine insectes, 1 fois avec calcium.
- Vers de farine et teigne de ruche tolérés mais avec parcimonie (1 fois tout les deux mois).
- 3 fois par semaine varier l'apport en fruits.

"Nous sommes passer sur une autre base d'alimentation : La poudre Repashy MRP, Principalement utiliser aux USA et Canada.
Voici ce que nous avons pu constater entre ces 2 façon de nourrir : Les individus nourris au MRP ont une croissance moins rapide qu'un nourrissage traditionnelle utiliser en France . Néanmoins il s'avère qu'une fois adulte ils arrivent (et même dépasse) un poid de 30/32 gr , sans être obèses et n'ont pas de carence." - (GCA Reptiles )


MAINTENANCE / SOINS EN CAPTIVITÉ :

correlophus_ciliatus_terrarium On peut renoncer sans problème aux tapis chauffants ou autre source de chaleur. Des tubes fluorescents classique simplement fixés au dessus du terrarium assurent un eclairage suffisant bien qu'il ne sert que à reproduire le cycle jour - nuit si la pièce n'est pas éclairer . Il faudra toujours veiller à ce que les individus aient la possibilité de se réfugier dans une zone plus fraiche et plus humide . On peut également placer un rayonnement UV-B 5% pour une meilleur croissance de l'individus ( à changer tous les 10 mois environs ).

Pour l'équipement du terrarium , il faut essayer de reproduire un environnement fidèle au biotope naturel.
La végétation sera composée d'objet solides capables de supporter le poid de l'animal et de leur offrir un abris. Des plantes doivent être accorder à celle du gecko maintenu ( plante grimpante conviennent bien ). On peut éventuellement mettre des plantes artificielles qui faciliteront le nettoyage du terra, mais préférez tout de même le naturel car en plus d'être plus esthétiques elles maintiennent une hygrométrie et contribuent à un renouvellement de l'oxygène dans le terrarium. Les morceaux d'écorce et les lianes fournissent autant de support pour grimper, les panneaux de liège disposés à la verticale ou à l'horizontale serviront également d'abris. Les cachettes (comme des noix de coco ou noix de buddah) et endroits pour dormir sont à privilégier.

La parois arrière et si possible les parois latérales du térrarium doivent être aménagées soit avec des plaques de lièges ou soit avec des plantes artificielle ( ou les 2 ) ce qui procurent un sentiment de sécurité au gecko.

Le choix du substrat est très important, il faut utilisé un substrat qui garde au maximum l'humidité ( exemple : fibre de coco , humus de coco ). Le mieux est de mettre en place un fond de quelques centimètres de billes d'argile, puis un géotextile et enfin le substrat, ce qui permet de maintenir le surplus d'eau et évite également aux plantes de pourrir.

Le terrarium pour un couple adulte doit être de 45/45/60 ( Longueur / largeur / hauteur ) au minimum.

Ces dimensions pour 2 femelles par exemple sont idéale. Nous maintenons les mâles seul dans les terrariums , pour éviter qu'ils épuisent les femelles . Ne pas mettre 2 mâles ensembles , ils sont très territoriaux et n'hésiteront pas à se battre.

Une désinfection complète du terrarium avec changement de substrat s'impose tous les 2 mois .

DISFORMISME SEXUEL :

Comme pour beaucoup de gecko, les mâles possèdent un "V" au dessus du cloaque (c'est en réalité des pores fémoraux). Les mâles sont facilement reconnaissable car ils ont des hémipenis.
Les femelles ne possèdent ni pores fémoraux ni hémipenis.
Le sexage peut-être fait à partir de 6 mois à l'oeil nu, sinon avec un oeil avisé et une bonne loupe le sexage peut être fait vers 4 mois.

REPRODUCTION :

Les geckos à crète atteignent leur maturité sexuelle vers 8 ou 9 mois, il est préférable quand même d'attendre qu'ils atteignent leur taille adulte. Il faut aussi se baser sur le poid des geckos lorsqu'une femelle pèse 30 gr on peut la faire cohabiter avec un mâle. Les femelles atteignent ce poid vers 13 ou 14 mois, il faut toutefois une période de repos de 22à 23° le jour et 16 à 20° la nuit. La durée d'éclairage passeras de 13 à 9 heures pour cette période ( le plus souvent cette période se fait de Novembre à Avril )

La gestation se prolonge sur 4 à 6 semaines , mais cette durée peut être modifiée par des facteurs externes. Des températures basses et une hygrométrie insuffisante incitent souvent les femelles à retarder la ponte.
Les femelles ont la faculté de stocker le sperme et de déclancher une fécondation longtemps après l'accouplement. Il ne faut pas dépasser 4 à 6 pontes par an. C'est pour cela qu'il est préférable de séparer la femelle immédiatement après la première ponte.
Elles déposent généralement 2 oeufs à coquille molle dans le substrat humide, c'est pourquoi il est préférable de mettre à disposition une boite opaque dans le terrarium pour que la femelle ponde dedans.
Les oeufs sont retirés de la boite ou du terra et placé en incubateur. Il est conseillé de ls enterrés aux trois quarts environ pour que l'oeuf puisse profiter de l'humiditer.
La durée est variable en fonction de la température , par constat entre 20 et 26° l'incubation dure de 60 à 121 jours et une durée d'incubation de 63 à 71 jours avec 26 à 29°.

correlophus_ciliatus_incubation.jpg correlophus_ciliatus_incubation correlophus_ciliatus_naissance

MUTATIONS :

Les mutations du Correlophus ciliatus commencent à devenir de plus en plus nombreuses et chaque années nous nous rendons compte que cette espèce nous réserve encore pleins de surprises.

correlophus_ciliatus_mutation correlophus_ciliatus_phase correlophus_ciliatus_morph
Toutes ces mutations sont visibles depuis notre onglet "Génétique"

TAXINOMIE :

L'espèce a été décrite pour la première fois en 1866 sous le nom de Correlophus ciliatus par le zoologiste français Alphone Guichenot dans un article intitulé « Notice sur un nouveau genre de sauriens de la famille des geckotiens du Muséum de Paris » publié dans les « Mémoires de la Société Scientifique Naturelle de Cherbourg ». En 1883, George Albert Boulenger place en synonymie Correlophus avec Rhacodactylus lui donnant le nom Rhacodactylus ciliatus. En 2012, quand le genre Correlophus est relevé de sa synonymie avec Rhacodactylus Correlophus ciliatus retrouve son nom originel.

Source : http://fr.wikipedia.org

STATUT JURIDIQUE :

L'espèce n'est pas protégé pour le moment même si elle commence à être en danger.




Cette fiche a été réalisé par :

ReptimagineGCA reptiles
Copyright © - Tous droits réservés

Retourner aux fiches des reptiles